NOUS NE SOMMES PAS DES ANGES, NOUS AVONS UN CORPS

 

Marie Zolamian

Nous ne sommes pas des anges, nous avons un corps, 2014 - Vidéo, 7’20’’

Marie Zolamian n’a de cesse de vouloir témoigner de l’histoire des autres. Par le dessin, mais également des installations, des vidéos et des pièces sonores, l’artiste aborde la question de l’identité, de l’accueil, de la mémoire et du déracinement. Dans une approche qui puise sa matière première dans la rencontre, l’artiste nous invite à questionner nos croyances et certitudes au travers de l’Autre afin d’élargir le champ des possibles.

Invitée à produire une pièce pour l’exposition Addenda, l’artiste s’est plongée dans les archives du Musée de l’Hôpital Notre Dame à La Rose à Lessines et a particulièrement été frappée par des écrits de Sœur Marie-Rose Carouy (1851-1923). Figure emblématique de cette communauté de religieuses, cette prieure inventa l’Helkiase, baume miraculeux qui fit à l’époque la ri- chesse de l’Hôpital. C’est aussi elle qui transforma une salle du site en musée, préfigurant l’avenir du lieu. Afin de réaliser la vidéo Nous ne sommes pas des anges, nous avons un corps, Marie Zolamian a sélectionné certains passages du carnet in- time de Sœur Marie-Rose Carouy. Savamment rythmés, les morceaux choisis défilent dans un temps suspendu nous révélant les secrets les plus intimes de l’auteure. On mesure ainsi pleinement l’effacement dont il faut faire preuve pour s’engager dans une vie monacale. La charge de ces extraits est accentuée par le mystérieux « J. » qu’a volontairement choisi l’artiste comme destinataire de ces mots. L’œuvre bascule indéniablement sur le terrain des désirs primaires qui surgissent, de façon intense et instinctive, malgré le contexte de la vie monacale. Le titre de l’œuvre, emprunté à Thérèse d’Avila, explicite claire- ment cette dimension charnelle.(Nancy Cassielles)

Marie Zolamian keeps trying to document the history of others. Through the medium of drawing, but also installations, vi- deos and sound art pieces, the artist addresses the issue of identity, integration, Memory and uprooting. In an approach that draws its raw material from interconnecting experiences, the artist invites us to question our beliefs and convictions through the Other in order to broaden the range of possibilities. Invited to produce a piece for the Addenda exhibition, the artist immersed herself in the Museum's archives and was particularly impressed by the writings of Sister Marie-Rose Carouy (1851- 1923). A leading figure in this religious community, the prioress invented Helkiase, a miraculous balm which, at the time, brought great wealth to the Hospital. She also turned one of the building's rooms into a museum, foreshadowing the future use of the venue. For the purpose of making the film entitled Nous ne sommes pas des anges, nous avons un corps [We are not angels, we have a body], Marie Zolamian selected a number of excerpts from Sister Marie-Rose Carouy's perso- nal diary. Expertly paced, the selected pieces scroll by in suspended time, revealing their author's most intimate secrets. Upon reading them, one gets an idea of the level of humility necessary to commit to monastic life. The strength of these excerpts is all the more emphasised by the mysterious "]." that the artist intentionally selected as the recipient of these words. The work undeniably switches to the level of basic desires, which arise, intensely and instinctively, despite the monas- tic life environment. Borrowed from Teresa of Avila, the title of the work clearly explains this carnal dimension.

 

Recommander ce contenu

optimisé pour safari, chrome et firefox  |  propulsé par galerie Nadja Vilenne  |  dernière mise à jour  06.02.2016